Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le dernier chômeur de D.J.F Audebert

Publié le par musy

Audebert chômeur Albin Michel

Audebert chômeur Albin Michel

Livre :

Le président Verley est jeune, dynamique, ambitieux : il veut résoudre une fois pour toute le problème du chômage. Il a une technique infaillible. Il s’apprête à annoncer son succès au prochain sommet de l’Europe quand on lui signale qu’il reste encore un chômeur en France, le dernier chômeur… Celui-ci n’a aucune envie de retrouver du boulot…

A propos du livre :

Le titre « le dernier chômeur » m’a attirée car il aborde sous l’angle comique, un vrai fléau en France, que veulent éradiquer tous les présidents français (sans succès pour le moment).

Actuellement je travaille en bibliothèque dans un boulot fait pour moi : travailler au service des gens dans le domaine du livre. Je suis titulaire donc je n’ai plus le souci du chômage pour m’angoisser professionnellement.

Cela n’a pas toujours été le cas. J’ai bossé dans le privé, connu de la souffrance au travail, un licenciement collectif et plusieurs périodes de chômage dont la plus longue a duré plus de 6 mois. Je connais le combat pour se faire indemniser à Pôle Emploi, les envois massifs de CV, lettres de motivation (des centaines…), des rares entretiens, l’espoir, les refus, les doutes et remises en questions…

Ce « dernier chômeur » est un livre agréable plein d’humour et de fantaisie. Le président Verley fait penser au jeune président Macron par son dynamisme… Les solutions pour éradiquer le chômage sont assez fantaisistes. Le refus du dernier chômeur, Meurchaud, de rentrer dans le rang, de travailler, est assez cocasse.

Une bonne découverte du travail d’un auteur Audebert.

Un livre à lire quand on est au chômage (ou pas) pour se détendre.

Une forte pensée pour mes amis qui connaissent le chômage actuellement.

Une vidéo « la maison des fous » d’ Asterix et Obélix qui peut rappeler certaines situations vécues à Pôle Emploi.

Citations :

« Une chose était sûre, en épousant la fonction présidentielle, il ne risquait pas d’être tenté de confondre son argent avec celui de la République. Au fond il ne désirait qu’une chose : appliquer à son pays des méthodes de management qui avaient fait leurs preuves dans son entreprise. Lui connaissait le terrain, pas celui de la théorie mais celui de la pratique. »

« Le chômage devait être dédramatisé par rapport au travail. « Un de perdu, dix de retrouvés », était sa nouvelle maxime. Il fallait du fun. Ce n’était finalement pas si grave de perdre son emploi si on en retrouvait un le lendemain. Etre au chômage n’était pas une maladie, et les agences pour l’emploi ne devaient plus être des hôpitaux où l’on avait l’impression de voir des files de sujets en fin de vie faire la queue au guichet. Verley voulait rendre ludique la recherche d’un emploi. Il avait fait mettre au point une application simple et facile à utiliser par n’importe qui : « la Work Face », qui agissait comme le Tinder de l’emploi. »

« Côté divertissement, une émission de téléréalité battait désormais tous les records. Elle présentait chaque mois dix chômeurs, filmés jusque dans leur intimité, qui étaient ensuite soumis au vote des téléspectateurs qui devaient s’exprimer pour indiquer dans quel domaine d’activité ils les verraient le mieux évoluer, au vu de leur personnalité et de ce qu’ils exprimaient à l’écran. »

Marjolaine

Publié dans Conseils de lecture

Partager cet article

Repost 0

Livres lus en août 2017

Publié le par musy

bilan lectures août Musy

bilan lectures août Musy

Romans  adultes :

  • La ballade de l’enfant bleu de Beaulieu
  • Désorientale de Djavadi #
  • Miss Alabama et ses petits secrets de Flagg
  • Le gang des rêves de Fulvio #
  • La poursuite du bonheur de Kennedy
  • Martin Eden de London
  • Victor Hugo vient de mourir de Perrignon
  • Je ferai de toi un homme heureux de Ragde
  • Rêves en rose (4 saisons de fiançailles T.3) de Roberts
  • Cueilleuse de thé de Sauvage-Avit
  • Wilt T.1 de Sharpe

Polars adultes :

  • Glacé de Minier

Essai adultes :

  • Comment (ne pas) devenir parisien en 8 leçons de Rochet #

BD adultes :

  • La France sur le pouce de Courtois
  • Omaha Beach, 6 juin 44 de Morvan
  • Eva (Dent d’ours T.5) de Yann

Mangas adultes

  • Paris toujours (Paris T.3) de Nishi

Romans jeunesse :

  • Les fiancés de l’hiver (Le Passe-miroir T.1) de Dabos
  • Joyeux anniversaire chien pourri de Gutman
  • Les enfants les pires du monde de Walliams

Albums jeunesse :

  • Si tu ne vas pas te coucher… de Chabbert
  • Le bain de Mammout d’Ichikawa
  • Le tout petit bébé de la rivière de Modini
  • Attention au crocodile de Moroni
  • Maëlle et Margot de Parker

BD jeunesse :

  • Un amour de Lila (Planète Gaspard T.2) de Beka
  • Les goûts et les couleurs (Cantoche T.2) de Nob

Mangas jeunesse :

  • En scène T.3 de Cuvie

Marjolaine

PS # = livre qui m'appartiennent et que je peux prêter.

Publié dans Actu

Partager cet article

Repost 0

Le gang des rêves de Luca di Fulvio

Publié le par musy

gang rêves Fulvio Pocket Italie New-York

gang rêves Fulvio Pocket Italie New-York

Livre :

Cetta, jeune italienne de 15 ans quitte l’Italie avec son fils Natale pour vivre son rêve américain. A New-York on enregistre l’enfant sous le nom de « Christmas ». La mère et l’enfant partent dans les quartiers populaires de New-York…

A propos du livre :

Un livre que je rêvais de lire. Les histoires d’immigrés aux Etats-Unis me passionnent.

Le pays de l’Oncle Sam invite au rêve américain mais en réalité ? Le livre (grand format) étant emprunté à la bibli, je l’ai acheté en poche (format plus pratique pour les vacances).

J’ai dévoré ce livre (premier tome d’une trilogie) qui conte la vie de Cetta qui rêve d’une existence meilleure pour son fils, de son fils qui rêve d’être chef de gang et de revoir la belle Ruth aux yeux verts…

J’ai hâte de lire le deuxième volet de cette trilogie : « Les enfants de Venise » !

Une belle découverte de la plume de Luca di Fulvio qui nous emporte avec lui et nous pousse à suivre ces personnages si bien décrits qu’ils en paraissent réels. Une adaptation en film serait une bonne idée !

A livre à lire en écho à « Vita » de Mazzucco qui conte aussi l’histoire d’une italienne qui part s’installer à New-York, la ville de tous les possibles et toutes les désillusions…

Luca Di Fulvio est un écrivain italien né en 1957.

Gérard Collard, libraire de St Maur, nous parle du livre en vidéo.

Citations :

« Le hasard, c'est un coup de pied dans le cul que la vie te donne pour te faire avancer. »

« Ben moi je veux être américain et rien d'autre affirma-t-il.
Le vieux leva la tête et le regarda droit dans les yeux.
« Bonne chance! fit-il. » »

Marjolaine

Publié dans Conseils de lecture

Partager cet article

Repost 0