Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Enfant de la jungle de Michael Morpurgo

Publié le par musy

jungle Morpurgo Gallimard jeunesse

jungle Morpurgo Gallimard jeunesse

Le livre :

Le père de Will est mort en Irak. La grand-mère de Will offre à sa mère et lui des billets pour un voyage en Indonésie pour qu'ils se changent les idées. Mais un tsunami balaye la plage... Will, en promenade sur un éléphant, prend la fuite dans la jungle. Désormais, Oona, l’éléphante est sa meilleure alliée pour survivre dans ce nouvel univers végétal et animal qui lui est inconnu…

Autour du livre :

Un roman pour enfants à partir de 9 ans.

J’avais beaucoup aimé « le mystère de Lucy Lost » du même auteur, dont j’avais fait la chronique en décembre sur mon blog. J’ai eu envie de découvrir un autre roman de cet auteur incontournable pour la jeunesse…

Will est un personnage attachant qui vit ici un passage initiatique : d’enfant occidental qui va à l’école avec ses amis, il devient « l’enfant de la jungle » qui doit se débrouiller pour survivre dans la nature et avancer dans son travail de deuil.

La relation entre l’enfant et les animaux : tigre, éléphante, orangs-outans est très attachante. L’enfant, protégé par l’éléphante, doit veiller à son tour sur les petits singes, menacés par des chasseurs violents.

Un bel hymne à l’harmonie entre espèces qui rappelle le « livre de la jungle » de Kipling qui avait tellement fasciné l’écrivain, enfant. Morpurgo nous fait aussi découvrir le très beau poème « Le tigre » de William Blake que connaît Will et que l’auteur, enfant, avait appris par cœur.

Michael Morpurgo est un écrivain anglais né en 1943.

Un roman à lire en écho au « Livre de la jungle » de Kipling (que je compte bien lire, après avoir beaucoup aimé l’adaptation en dessins-animés qu’en avait fait Diney) actuellement adapté au cinéma.

Les citations :

« Je m’aperçus alors qu’il m’était impossible de lui faire changer d’avis, que je devais moi-même aller où l’éléphante allait. Je n’avais pas le choix. Le fait de le comprendre, puis tout simplement de l’accepter, me permit de me calmer suffisamment pour réfléchir. Cette éléphante de m’avait-elle pas sauvé la vie ? N’avait-elle pas su depuis le début ce qu’il fallait faire ? Alors, si elle refusait de s’arrêter, c’était sans doute parce qu’elle savait que nous serions en sécurité plus loin, en haut des collines, ou plus loin encore dans la jungle, et que plus vite nous serions là-bas, mieux ce serait. »

« Le tigre était au-dessus de moi, à présent me regardant de ses yeux d’ambre qui ne cillaient pas, magnifiques impressionnants, terrifiants. Je fus parcouru de frissons. »

Marjolaine

Publié dans Livres jeunesse

Partager cet article

Livres lus en avril 2016

Publié le par musy

bilan lectures avril

bilan lectures avril

Romans  adultes :

En attendant Bojangles de Bourdeaut *

La petite barbare de Manfredi

La relieuse du gué de Mehdevi

Pour vous servir de Mougin

Americanah de Ngozi

Mon bien-aimé est à moi (Le livre de Dina T.3) de Wassmo

Polars adultes :

Celle qui en savait trop de Barclay

La fille du train Hawkins *

Mort à tous les étages de Swierczynski

BD adultes :

1886 (Homme de l’année T.11) de Céka

La condition des crabes (La marche du crabe T.1) de De Pins

L’empire des crabes (La marche du crabe T.2) de De Pins

Carnets de thèse de Rivière

Ça va cartonner (Animal Lecteur T.1) de Salma

Ça sort quand ? (Animal Lecteur T.2) de Salma

Une jeunesse au Moyen Orient (1978-1984) (L’arabe du futur T.1) de Sattouf

Une jeunesse au Moyen Orient (1984-1985) (L’arabe du futur T.2) de Sattouf

Mieux vaut en rire ! (L’actu en patates T.4) de Vidberg

La bande dessinée de Vivès

Mangas adultes :

Library wars (T.1) de Kiiro

Library ward (T.2) de Kiiro

Documentaires

Les écrivains publics de Bastien

Vers la sobriété heureuse de Rahbi

Romans jeunesse :

Chez Maud et Pierre de Bonameur

La girafe, le pélican et moi de Dahl

Un amour de tortue de Dahl

Les minuscules de Dahl

Charme académie de Fine

43 rue du vieux cimetière de Klise

Sarah la pas belle de Mac Lachlan

Sarah la pas belle se marie de Mac Lachlan

Le journal de Caleb de Mac Lachlan

Max et Lili veulent éduquer leurs parents de Saint Mars

Lili n’aime que les frites de Saint Mars

Emilie a déménagé de Saint Mars

La cité des buveurs d’encre (Le buveur d’encre T.3) de Sanvoisin

Le buveur des fautes d’orthographe (Le buveur d’encre T.6) de Sanvoisin

Albums jeunesse

Adieu chaussette de Chaud

Politesse mes fesses ! de Friot

Les invités de Friot

La folie des grandeurs de Scharer

Titi à Paris de Solotareff

BD jeunesse

C’est pas moi ! (Zoé baby-sitter T.1) d’Alwett

Les deux albinos (Léonid T.1) de Brémaud

Jane le renard et moi de Britt

Elle est moche ! (Cédric T.22) Cauvin

La fête à la grenouille (Ariol T.11) de Guibert

 (L’* indique une critique de lecture présente sur mon blog)

(# indique que je possède ce livre et que je peux vous le prêter)

Marjolaine

Publié dans Actu

Partager cet article

La fille du train de Paula Hawkins

Publié le par musy

Hawkins train Sonatine

Hawkins train Sonatine

Le livre :

Rachel prend tous les jours le train pour aller et revenir du boulot. Elle aime observer le paysage qui défile derrière la vitre. Elle repère une maison en bord de voie et se surprend à imaginer le quotidien du couple qui l’habite et qu’elle a surnommés Jess et Jason. Un jour, elle apprend dans le journal que Jess est portée disparue. Rachel décide de mener l’enquête...

Autour du livre :

J’ai beaucoup entendu parler de ce livre dans les médias.

J’ai beaucoup aimé ce polar qu’on a du mal à lâcher tant le suspense est intense… La narration alterne les voix de femmes : celle de Rachel, le personnage principal, jeune femme en déséquilibre personnel et professionnel, qui trouve bien souvent refuge dans l’alcool et qui tient la narration principale, Anna, la seconde femme de Tom (l’ex-époux de Rachel) qui aime son conjoint, son enfant et qui se méfie d’une ancienne épouse bien encombrante, Megan qui habite dans une petite maison en bordure de la voie de chemin de fer…

La vérité n’est pas toujours où on l’attend et il faut attendre la toute fin du roman pour remettre en place les pièces du puzzle de la vérité.

Un premier roman haletant, de grande puissance, qui continue de nous hanter, une fois refermé. Désormais, vous ne prendrez plus le train comme avant...

Un roman à lire en écho aux « Apparences » de Flynn  (aussi édité aux Editions Sonatine et adapté au cinéma sous le titre "Gone Girl") qui suit l’histoire d’un couple à l’apparence sans histoires…

J’ai bien envie de continuer à découvrir les excellents romans des Editions Sonatine, autour de polars passionnants.

Paula Hawkins est une écrivain britannique née en 1972. « La fille du train" est son premier roman » dont les droits d’adaptations cinématographiques ont été acheté par Steven Spielberg.

Les citations :

« La tête appuyée contre la vitre du train, je regarde défiler ces maisons, comme un travelling au cinéma. J’ai une perspective unique sur elles ; même leurs habitants ne doivent jamais les voir sous cet angle. Deux fois par jour, je bénéficie d’une fenêtre sur d’autres vies, l’espace d’un instant. Il y a quelque chose de réconfortant à observer des inconnus à l’abri, chez eux. »

« Le train s’arrête. Nous sommes presque au niveau de la maison de Jess et Jason, mais je ne peux rien voir, il y a le wagon et la voie ferrée entre nous, et trop de gens qui me bouchent la vue. Je me demande s’ils sont là, s’il sait, s’il est parti, ou s’il vit encore une vie dont il n’a pas encore découvert qu’elle n’est qu’un mensonge. »

 

Marjolaine

Publié dans Conseils de lecture

Partager cet article