En Amazonie de Jean-Baptiste Malet

Publié le par musy

Amazon Malet Fayard

Amazon Malet Fayard

Le livre :

Jean-Baptiste Malet est journaliste. Il décide de se faire embaucher comme simple employé dans une usine d’Amazon pour découvrir ce monde si particulier de l’intérieur et témoigner. Bienvenue en enfer…

Autour du livre :

Adorant les livres, je suis attachée aux bibliothèques (mon métier) et aux librairies indépendantes (le Divan…) qui travaillent à la médiation du livre auprès des gens. Je n’achète plus de livres sur Amazon pour préserver le travail des libraires et éviter que le géant du commerce en ligne mange les petites librairies et détruise des métiers culturels. Pour moi le livre n’est pas un bien comme un autre à vendre et le travail de pros est indispensable pour médiatiser sa richesse auprès des gens.

Je suis attentivement la bataille Amazon contre les librairies indépendantes. Je milite auprès de mon entourage pour qu’ils achètent si possible plutôt dans une librairie de quartier plutôt que chez Amazon qui ne paye même pas ses impôts en France et traite si mal ses employés.

Jean-Baptiste Malet décrit l’envers du décors d’Amazon : les horaires infinis de travail, le contrôle et fouilles constantes des employés, les pauses miniatures pendant les journées, les longues marches pour aller chercher les marchandises dans l’entrepôt géant, l’abus de faiblesse des gens (profiter de leur besoin vital de bosser pour les faire bosser dans n’importe quelles conditions)…

Aujourd’hui non seulement je n’achète plus de livres sur Amazon mais j’annonce que je n’achèterai plus rien du tout sur ce site marchand, ne voulant pas cautionner ce système qui abuse de la misère humaine.

Jean-Baptiste Malet est un journaliste français né en 1987.

Des citations :

« En production, grâce au système de gestion totalement informatisé, chaque supérieur hiérarchique sait en temps réel quel article un packeur est en train d’emballer, ou quel produit un pickeur est en train de prélever, mais aussi dans quel zone de rayonnages il se trouve, à quel rythme il travaille, ou quel sont les temps de pauses suspects. »

« Justine, le soir de notre intégration, nous a laissé entendre qu’en réalité les pickeurs dépassent souvent les vingt kilomètres par nuit et que la distance avoisine plutôt les vingt-quatre, voire les vingt-six kilomètres. »

« En choisissant d’acheter ses livres chez Amazon, le lecteur fait le choix, conscient ou inconscient, de tirer un trait sur le rôle précieux que joue la librairie comme lieu de convivialité, de partage, de découverte, de mixité et de rencontre. Mais aussi sur les emplois de libraires qualifiés que génère cette activité commerciale de proximité. »

« Me revient alors le slogan de la multinationale inscrit sur les panneaux d’affichages :

WORK HARD

HAVE FUN

MAKE HISTORY »

Marjolaine

Publié dans Conseils de lecture

Commenter cet article