Réparer les vivants de Maylis de Kerangal

Publié le par musy

médecine greffe Kerangal Verticales

médecine greffe Kerangal Verticales

Le livre :

Simon sort au petit matin surfer sur les vagues et c’est l’accident. Au petit matin, les médecins appellent les parents de Simon pour leur proposer de « réparer les vivants »…

Autour du livre :

J’avais beaucoup aimé le style de cette auteur dans la « corniche Kennedy » parlant de bandes de jeunes insouciants aimant jouer avec le risque.

J’ai été très touchée par cette histoire qui aborde un sujet peu abordé dans la vie et en littérature : le don d’organes. L’auteur nous fait découvrir, avec sa plume sensible, tout le parcours des familles  de donneurs et de receveurs de dons d’organes et le travail minutieux des médecins.

Un très beau texte à découvrir.

Maylis de Kerangal est une auteur française née en 1967.

("En 2014, elle est la première lauréate du Roman des étudiants France Culture-Télérama (ancien Prix France Culture-Télérama), pour son roman Réparer les vivants14 qui a été aussi couronné par le Grand prix RTL-Lire 2014 ainsi que par le Prix des lecteurs de l’Express-BFM TV15, le Prix Relay16, et le Prix Orange du Livre.") (Wikipedia)

Une citation :

« Combien de temps sont-ils restés assis de la sorte après l’annonce, affaissés au bord de leurs chaises, pris dans une expérience mentale dont leur corps jusque-là n’avait pas la moindre idée ? Combien de temps leur faudra-t-il pour venir se placer sous le régime de la mort ? Pour l’heure ce qu’ils ressentent ne parvient pas à trouver de traduction possible mais les foudroie dans un langage qui précède le langage, un langage impartageable, d’avant les mots et d’avant la grammaire, qui est peut-être l’autre nom de la douleur, ils ne peuvent s’y soustraire, ils ne peuvent lui substituer aucune description, ils ne peuvent en reconstruire aucune image, ils sont à la fois coupés d’eux-mêmes et coupés du monde qui les entoure. »

Marjolaine

Publié dans Conseils de lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article