L'or bleu des touaregs de Donald Grant

Publié le par musy

Touaregs Grant jeunesse Le Sorbier

Touaregs Grant jeunesse Le Sorbier

Le livre :

Amzin est un petit touareg de 7 ans et demi qui vit avec sa famille dans le désert. Il raconte sa vie quotidienne : son amitié avec Baku, le bébé dromadaire, la  chaleur, le thé du soir et la quête de l’or bleu : l’eau nécessaire à la vie des hommes, de la nature et des animaux.

Autour du livre :

Un très bel album de Donald Grant avec des images à couper le souffle.  Un hymne à la beauté de la vie libre des touaregs en harmonie avec la nature et leurs traditions.

Un livre à lire en écho avec le roman « Désert » de Le Clézio qui sait si bien décrire le peuple des nomades du désert :

« Ils sont apparus, comme dans un rêve, au sommet de la dune, à demi cachés par la brume de sable que leurs pieds soulevaient. Lentement ils sont descendus dans la vallée, en suivant la piste presque invisible. En tête de la caravane, il y avait les hommes, enveloppés dans leurs manteaux de laine, leurs visages masqués par le voile bleu.
Avec eux marchaient deux ou trois dromadaires, puis les chèvres et les moutons harcelés par les jeunes garçons. Les femmes fermaient la marche. C’étaient des silhouettes alourdies, encombrées par les lourds manteaux, et la peau de leurs bras et de leurs fronts semblait encore plus sombre dans les voiles d’indigo.
Ils marchaient sans bruit dans le sable, lentement, sans regarder où ils allaient. Le vent soufflait continûment, le vent du désert, chaud le jour, froid la nuit. Le sable fuyait autour d’eux, entre les pattes des chameaux, fouettait le visage des femmes qui rabattaient la toile bleue sur leurs yeux. Les jeunes enfants couraient, les bébés pleuraient, enroulés dans la toile bleue sur le dos de leur mère. Les chameaux grommelaient, éternuaient. Personne ne savait où on allait.
Le soleil était encore haut dans le ciel nu, le vent emportait les bruits et les odeurs. La sueur coulait lentement sur le visage des voyageurs, et leur peau sombre avait pris le reflet de l’indigo, sur leurs joues, sur leurs bras, le long de leurs jambes. Les tatouages bleus sur le front des femmes brillaient comme des scarabées. Les yeux noirs, pareils à des gouttes de métal, regardaient à peine l’étendue de sable, cherchaient la trace de la piste entre les vagues des dunes. Il n’y avait rien d’autre sur la terre, rien, ni personne. Ils étaient nés du désert, aucun autre chemin ne pouvait les conduire. »

Donald Grant est un auteur américain né en 1954.

Les Citations :

«  Sur le dos des dromadaires, nos baluchons se balancent. Nous sommes des nomades, nos rêves sont toujours devant. »

« Sous le soleil accablant, nous parcourons les dunes infinies. Le désert nous appelle, nous sommes des touaregs, les hommes bleus. »

Marjolaine

Publié dans Livres jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article