La vie très privée de Mr Sim de Jonathan Coe

Publié le par musy

Coe Sim gallimard

Coe Sim gallimard

Le livre :

Maxwell Sim est un raté. Il décide de répondre à une opportunité professionnelle : il sera VRP en brosses à dents sur les routes. Commence alors un road trip avec ses réflexions, son GPS qu’il surnomme « Emma » et les kilomètres qui défilent…

Autour du livre :

Merci à Caro de m’avoir prêtée ce livre !

J’avais beaucoup aimé « Testament à l’anglaise » et « Bienvenue au club » du même auteur.

Ce livre m’a beaucoup plu. Mr Sim est un loser pas très attachant mais les situations rencontrées, l’humour de l’écrivain font qu’on a du mal à lâcher le livre dont il se dégage une certaine poésie.

L’amour de Maxwell pour son GSP « Emma » est hilarant et donne du sel à ce voyage du personnage en quête de lui-même, de l’amour des autres et de sa propre estime.

J’ai toujours trouvé que les road trip sont intéressants en romans ou en films car ils laissent le personnage réfléchir à sa vie, tout en déambulant et en parcourant des paysages et en renncontrant des situations inattendues.

Ce livre a été adapté au cinéma en décembre 2015 avec Jean-Pierre Bacri dans le rôle de Mr Sim.

Un roman à lire en écho à l’excellent film / livre  « Into the Wild » qui conte l’histoire vraie de Christopher McCandless qui rêvait d’espace et de liberté et  de trouver un nouveau sens à son existence.

Jonathan Coe est un écrivain anglais né en 1961.

Les citations :

« C’était un vrai courriel, envoyé par une vraie personne. J’ai cliqué dessus, et j’ai été submergé par une vague de soulagement et de bonheur en lisant ces mots qui, sur le moment, m’ont paru aussi éloquents, aussi émouvants, aussi empreints de grâce et de sens que des vers de Shakespeare ou de tout autre poète universel.

Salut max serai à watford mercredi. On boit une bière ? bien à toi trev »

« Je suis peut-être farfelu, ll se peut que ma mémoire me joue des tours, mais quand cette exquise brosse à dents est passée de mes mains aux siennes, dans le silence suspendu qui régnait chez Miss Erith, au-dessus de Lichfield, sous le regard bienveillant et souriant du Dr Mumtaz Hameed, j’ai eu le sentiment de participer à une cérémonie religieuse, ou presque – c’est quoi, le mot déjà ? - , quelque chose qu’on pourrait presque dire, ou, c’est ça : sacramentel. »

« Les gays et les lesbiennes ont bien le droit de se marier, de nos jours, pourquoi on pourrait pas épouser son GPS ? Où est le mal ? Je croyais qu’on vivait dans une société d’ouverture, de tolérance, sans exclusion… Allez, qu’est-ce que tu en dis ? Epouse-moi, viens vivre avec moi et sois ma femme. Qu’est-ce que tu me réponds ?

Continuez tout droit sur l’autoroute. »

Marjolaine

Publié dans Conseils de lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article