Chanson douce de Leïla Slimani

Publié le par musy

Chanson Slimani NRF Gallimard nourrice

Chanson Slimani NRF Gallimard nourrice

Le livre :

Louise est la nounou de Mila et Adam, les enfants de la famille Massé. Elle s’occupe de leurs repas, de leurs bains, de leurs sorties et de rendre plus facile la vie domestique de leurs parents Myriam et Paul. Peu à peu la nounou se révèle indispensable jusqu’au drame…

Autour du livre :

J’avais envie de découvrir les romans de Leïla Slimani après l’avoir vue plusieurs fois à l’émission La Grande Librairie.

« Chanson douce » faisant référence à la célèbre comptine immortalisée par Henri Salvador, se révèle ici bien amère.

Louise est une nounou en apparence exceptionnelle mais qui se révèle omniprésente, indispensable, oppressante. Cela m’a fait penser au personnage de L dans « D’après une histoire vraie » de Delphine de Vigan, où le personnage principal se fait vampiriser par une femme L qui se rend indispensable à son quotidien jusqu’à la saturation…

Louise est un personnage non attachant car complexe, déséquilibré et bizarre. Leïla Slimani dénonce le rapport malsain qui peut s’instituer entre parents et nounous. La nounou accède à l’appartement d’une famille, s’occupe des enfants, voit la relation des parents entre eux et avec leurs enfants. Témoin muet d’une intimité familiale, elle dispose d’un pouvoir immense qui mal géré peut se révéler dangereux…

Une belle découverte du style de Leïla Slimani que j’aurai du plaisir à continuer à lire !

Leïla Slimani est une écrivain franco-marocaine née en 1981 au Maroc.

Une vidéo de présentation de « chanson douce ».

Son roman est nominé pour le prix Goncourt 2016…

Les citations :

« La nounou est comme ces silhouettes qui, au théâtre, déplacent dans le noir le décor sur la scène. Elles soulèvent un divan, poussent d’une main une colonne en carton, un pan de mur. Louise s’agite en coulisses, discrète et puissante. C’est elle qui tient les fils transparents sans lesquels la magie ne peut pas advenir. Elle est Vishnou, divinité nourricière, jalouse et protectrice. Elle est louve à la mamelle de qui ils viennent boire, la source infaillible de leur bonheur familial. »

« Bien sûr, il suffirait d’y mettre fin, de tout arrêter là. Mais Louise a les clés de chez eux, elle sait tout, elle s’est inscrustée dans leur vie si profondément qu’elle semble maintenant impossible à déloger. Ils la repousseront et elle reviendra. Ils feront leurs adieux et elle cognera contre la porte, elle rentrera quand même, elle sera menaçante, comme un amant blessé. »

Marjolaine

Publié dans Conseils de lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article