Fenêtre sur crime de Linwood Barclay

Publié le par musy

Barclay Fenêtre crime polar J'ai Lu

Barclay Fenêtre crime polar J'ai Lu

Le livre :

Depuis la mort de leur père, Ray habite avec son frère Thomas. Thomas est un peu particulier, il est schizophrène et passe sa vie dans sa chambre devant son ordinateur. Il est persuadé de travailler pour la CIA : il apprend par cœur, avec sa mémoire phénoménale, les plans des villes de toute la planète sur le site Whirl360 en cas d’une attaque terroriste pour pouvoir aider… Un jour Thomas apprend à Ray qu’il a vu une femme se faire tuer en direct sur internet…

Autour du livre :

J’ai adoré ce polar de Linwood Barclay, prêté par ma tante à ma mère.

J’ai découvert cet auteur en lisant son polar « cette nuit-là » : une fille découvre au petit matin que toute sa famille a disparu sauf elle… Pourquoi ?

J’ai aussi aimé « Celle qui en savait trop » : histoire de meurtre et de voyance, « Ne la quitte pas des yeux » : David perd son épouse dans la foule d’un parc d’attraction et ne la revoit plus jamais…, « La fille dans le rétroviseur » : un homme prend en stop une jeune fille sous une pluie battante, la redépose plus loin et le lendemain on n’a plus de nouvelles de cette fille, « Mauvais pas » : un homme vole un sac à main dans un supermarché, pour donner une leçon à sa femme étourdie mais le sac se révèle être celui de quelqu’un d’autre…

Je suis toujours curieuse de découvrir les polars de Linwood Barclay, sorte de Harlan Coben : des polars faciles à lire, à suivre et pas trop gores.

« Fenêtre sur crime » est mon préféré ! En effet, internet fait partie de nos vies et on peut passer beaucoup de temps (moi y compris), comme Thomas, le personnage du roman, à surfer dessus, voir des vidéos, des photos et lire des infos même sur des gens qu’on ne connaît absolument pas, de là à surprendre un crime en ligne… tout est possible.

Whirl360 est une adaptation romanesque des sites Google Maps, où on peut en quelques clics avoir les plans de n’importe quel endroit dans le monde, référencé par Google et Google Street avec ses voitures avec caméras sur le toit, qui filment, prennent en photos des rues du monde entier.

La relation entre Ray et son frère Thomas, handicapé est touchante, oscillant entre affection, énervement et incompréhensions. Le fait que Thomas soit handicapé rend les choses inattendues car Thomas vit un peu dans un autre monde…

Ce polar ferait un très bon film !

Un polar à lire en écho au film « Switch » qui est un thriller autour des sites d’échanges d’appartements entre particuliers, le temps de vacances (d’où le titre « switch » qui veut dire « échanger » en anglais), et au livre « Muraille invisible » de Mankell qui mêle informatique et meurtres… (un des meilleurs de Mankell)

Linwood Barclay est un écrivain canadien né en 1955.

Les citations :

C’est par hasard s’il a tourné dans Orchard Street, par hasard encore s’il a remarqué la fenêtre à ce moment-là. Ça aurait très bien pu arriver en semaine, un mois, voire un an plus tard. Mais il a fallu que ça se passe ce jour-là »

« En cliquant sur une rue en particulier, vous pouviez la voir. La voir vraiment. Comme si vous y étiez, en plein milieu. A chaque clic de souris, vous avanciez de plusieurs mètres. EN maintenant le bouton de la souris enfoncé, vous vous déplaciez sur la gauche ou la droite, ou tourniez sur vous-même pour une vue de 360 degrés. Si quelque chose dans une vitrine ou un restaurant attirait votre attention, vous aviez la possibilité de zoomer dessus. Lire le menu du jour- « Foie aux oignons $5,99 » - si ça vous chantait. »

Marjolaine

Publié dans Conseils de lecture

Commenter cet article