Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Demi-frère de Kenneth Oppel

Publié le par musy

Oppel singe expérience jeunesse Quebec Amerique

Oppel singe expérience jeunesse Quebec Amerique

Le livre :

Les parents de Ben sont scientifiques et ont décidé d’adopter un jeune chimpanzé pour faire des recherches sur la communication de l’animal. Ben, ado, n’est pas très enthousiaste à l’idée d’avoir un drôle de petit frère. Mais Zan va révéler différent de ce qu’il imaginait…

Autour du livre :

J’adore les singes, nos drôles de cousins si amusants et si proches de nous…

J’ai beaucoup aimé ce roman jeunesse très bien écrit, documenté et très intéressant. J’ai été touchée par la relation entre Zan et sa famille d’accueil et qui pose des questions : jusqu’où aller dans une expérience ? Pourquoi dit-on que le "langage est le propre de l'homme" puisque les animaux s'expriment ?

Un roman dont l’histoire est proche de « Le propre de l’homme » de Robert Merle que j’avais bien aimé également.

Kenneth Oppel est un écrivain canadien né en 1967.

Je recommande ce livre pour tous et pour les enfants à partir de 9 ans.

Des citations :

« Je restai incrédule. Un chimpanzé assimilant un langage humain ? Chaque fois qu’il maîtrisait un nouveau signe, on avait l’impression qu’il apprenait à nommer le monde, petit à petit. Aucun autre chimpanzé ne l’avait encore jamais fait. Pour la première fois de l’histoire de l’humanité, nous pouvions parler, parler vraiment, à une autre espèce. Parfois, j’avais l’impression d’être dans un film de science-fiction. »

Marjolaine

Publié dans Livres jeunesse

Partager cet article

Repost 0

Ciel d'acier de Michel Moutot

Publié le par musy

ironworker indien World Trade Center Moutot Seuil

ironworker indien World Trade Center Moutot Seuil

Le livre :

La légende dit que les indiens n’ont pas le vertige, ce qui en fait des bâtisseurs hors pairs dans les hauteurs des poutres d’acier, près des nuages…

John Laliberté, indien mohawk, fait le même métier que ses ancêtres : découpeur d’acier et bâtisseur des buildings américains. Il assiste aux attentats du 11 septembre à New York qui causa la mort de plus de mille personnes et la destruction de deux tours, symboles de l’Amérique, construites par son père…

Désormais, il se porte volontaire pour découper sans relâche l’enchevêtrement d’acier, de verre, de poussière dans l’espoir de libérer des corps de ce cimetière géant de métal…

Autour du livre :

C’est un usager de la bibli qui en rendant le livre, a chanté ses louanges. Je me suis donc précipitée pour l’emprunter, curieuse découvrir l’histoire de ces indiens constructeurs du nouveau rêve américain, eux qui se sont fait envahir dans leur monde quelques années auparavant…

J’ai été passionnée par ce premier roman de Michel Moutot. On suit très bien l’histoire qui alterne l’histoire de John La Liberté et de ses ancêtres. On revit le traumatisme du 11 septembre 2001 d’une autre manière, du côté de ceux qui bossaient sur les tours, des secouristes qui travaillèrent nuits et jours dans l’espoir de sauver quelques personnes comme le sauvetage miraculeux du policier McLaughin…

Le 11 septembre 2001, c’était mon premier jour de stage d’observation à Bayard Presse, édition jeunesse, coachée par une cousine de mon père. Je n’ai pas compris tout d’abord pourquoi les gens se précipitaient tous vers les tv. Je ne connaissais pas les tours du Word Trade Center et voir des avions foncer dedans me faisait penser à un mauvais film. J’ai réalisé l’ampleur de l’événement plus tard…

Autour du Word Trade Center, je vous conseille la lecture de la BD   « A l'ombre des tours mortes » de Spiegelman (l’auteur de « Maus »), de « Windows on the world » de Beigberder (pour une fois que je conseille une de ses œuvres! En dehors de ses épanchements personnels (qui m'intérèssent guère), l’histoire du père et de son petit garçon dans une tour du Word Trade Center est très touchante. Je vous conseille le livre « Extrêmement fort et incroyablement près » de Foer et le film qui en a été adapté.

Michel Moutot est reporter à l’AFP, spécialiste des questions de terrorrisme international. Lauréat du prix Albert Londres en 1999, correspondant à New York en 2001, il reçoit le prix Louis Hachette pour sa couverture des attentats du 11 septembre. » (Infos éditions Arléa)

Une citation :

« Pour nous, les monteurs d’acier indiens, ces gratte-ciel seront nos pyramides d’Egypte, notre Empire State Building, nos chefs-d’œuvre. Nos père nos grands-pères, et leurs ancêtres avant eux, ont bâti les ponts, les villes, les monuments de l’homme blanc. Les passerelles, les montagnes de fer, les cités de l’Amérique. Avant l’invasion de nos terres, nous étions des charpentiers, des bâtisseurs de longues maisons. Quand les ancêtres ont compris qu’ils ne pourraient pas vaincre les envahisseurs venus de l’Est, ils ont gagné par leur travail, leur sueur, leur courage et leur sang leur lace dans ce nouveau monde. Nous en sommes fiers. »

Marjolaine

Publié dans Conseils de lecture

Partager cet article

Repost 0

L'arche part à 8h d'Ulrich Hub

Publié le par musy

pingouins Hub Alice jeunesse arche

pingouins Hub Alice jeunesse arche

Le livre :

3 pingouins se chamaillent. L’un finit par partir en râlant. C’est alors que la pluie se met à tomber. Une colombe vient avertir les pingouins que Dieu a décidé de punir les hommes et de déclencher un déluge. Il leur faut se préparer, seuls deux pingouins pourront embarquer dans l’arche et celle-ci part à 8h…

Autour du livre :

Je remercie ma sœur de m’avoir parlée de ce livre. J’ai adoré cette fable jeunesse sur l’arche de Noé revisitée. Il y a beaucoup d’humour, de tendresses et de réflexions sur Dieu dans ce texte destiné aux enfants !

Les illustrations de Jörg Mühle sont très attachantes.

Ulrich Hub est un auteur  de théâtre allemand né en 1963.

L'arche part à 8h a "reçu en 2006 , en Allemagne, le prix de la meilleure pièce radiophonique et le prix de la meilleure pièce de théâtre pour la jeunesse mais aussi le prix Tam-Tam J'aime Lire 2008 et le prix Sorcières 2009." (infos Babelio)

Des citations :

« Quand trois pingouins sont sous la pluie, dit gentiment le petit pingouin, et que l’un deux a un parapluie, c’est normal qu’il offre une place bien sec à ses amis ! »

« Evidemment que les pingouins ont d’autres questions à poser ! Ils en ont tellement ! D’abord ils veulent savoir à quelle heure ouvre le buffet, puis s’il faut se changer pour assister aux repas, s’il y a une piscine sur le pont, si des séances de culture physique sont proposées à bord et…

  • Où vous croyez vous ?! hurle la colombe, soudain rouge comme une pivoine. Ceci est une action de sauvetage, pas une croisière de luxe ! »

Marjolaine

Publié dans Livres jeunesse

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>