Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La fille du train de Paula Hawkins

Publié le par musy

Hawkins train Sonatine

Hawkins train Sonatine

Le livre :

Rachel prend tous les jours le train pour aller et revenir du boulot. Elle aime observer le paysage qui défile derrière la vitre. Elle repère une maison en bord de voie et se surprend à imaginer le quotidien du couple qui l’habite et qu’elle a surnommés Jess et Jason. Un jour, elle apprend dans le journal que Jess est portée disparue. Rachel décide de mener l’enquête...

Autour du livre :

J’ai beaucoup entendu parler de ce livre dans les médias.

J’ai beaucoup aimé ce polar qu’on a du mal à lâcher tant le suspense est intense… La narration alterne les voix de femmes : celle de Rachel, le personnage principal, jeune femme en déséquilibre personnel et professionnel, qui trouve bien souvent refuge dans l’alcool et qui tient la narration principale, Anna, la seconde femme de Tom (l’ex-époux de Rachel) qui aime son conjoint, son enfant et qui se méfie d’une ancienne épouse bien encombrante, Megan qui habite dans une petite maison en bordure de la voie de chemin de fer…

La vérité n’est pas toujours où on l’attend et il faut attendre la toute fin du roman pour remettre en place les pièces du puzzle de la vérité.

Un premier roman haletant, de grande puissance, qui continue de nous hanter, une fois refermé. Désormais, vous ne prendrez plus le train comme avant...

Un roman à lire en écho aux « Apparences » de Flynn  (aussi édité aux Editions Sonatine et adapté au cinéma sous le titre "Gone Girl") qui suit l’histoire d’un couple à l’apparence sans histoires…

J’ai bien envie de continuer à découvrir les excellents romans des Editions Sonatine, autour de polars passionnants.

Paula Hawkins est une écrivain britannique née en 1972. « La fille du train" est son premier roman » dont les droits d’adaptations cinématographiques ont été acheté par Steven Spielberg.

Les citations :

« La tête appuyée contre la vitre du train, je regarde défiler ces maisons, comme un travelling au cinéma. J’ai une perspective unique sur elles ; même leurs habitants ne doivent jamais les voir sous cet angle. Deux fois par jour, je bénéficie d’une fenêtre sur d’autres vies, l’espace d’un instant. Il y a quelque chose de réconfortant à observer des inconnus à l’abri, chez eux. »

« Le train s’arrête. Nous sommes presque au niveau de la maison de Jess et Jason, mais je ne peux rien voir, il y a le wagon et la voie ferrée entre nous, et trop de gens qui me bouchent la vue. Je me demande s’ils sont là, s’il sait, s’il est parti, ou s’il vit encore une vie dont il n’a pas encore découvert qu’elle n’est qu’un mensonge. »

 

Marjolaine

Publié dans Conseils de lecture

Partager cet article

Repost 0

En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut

Publié le par musy

Bojangles Bourdeaut Finitude

Bojangles Bourdeaut Finitude

Le livre :

Quand ils ont besoin de danser, ils mettent  la musique de « Mr bojangles » de Nina Simone. "Ils", ce sont les parents de l’écrivain qui s’aiment à la folie et vivent dans un monde sans limites, avec fantaisie et liberté. L’enfant participe à cette vie hors norme mais bientôt une poussière se met dans le rouage de leur bonheur familial…

Autour du livre :

J’ai découvert ce livre à la bibliothèque, dans le cadre du suivi de l’opération « Premiers romans ». On parle beaucoup de ce livre actuellement dans les meilleures ventes de livres.

" En attendant Bojangles, paru en chez Finitude, est récompensé du prix France Culture-Télérama 2016, du grand prix RTL-Lire 2016 et du prix Roman France Télévisions 2016." (Wikipedia)

Un livre que j’ai adoré pour son style magnifique, son histoire bouleversante et la magie tendre qui se dégagent de cette famille hors du commun.

Je sens que je vais beaucoup offrir ce livre à mon entourage !

Olivier Bourdeaut est un écrivain français né en 1980. « En attendant Bojangles » est son premier roman.

Un livre à lire en écho à « Harold et Maude » d’Higgins, une histoire d’amour hors du commun, pleine de fantaisie et d’amour de la vie.

Les citations :

« Je n’ai jamais bien compris pourquoi, mais mon père n’appelait jamais ma mère plus de deux jours de suite par le même prénom. Même si certains prénoms la lassaient plus vite que d’autres, ma mère aimait beaucoup cette habitude et, chaque matin dans la cuisine, je la voyais observer mon père, le suivre d’un regard rieur, le nez dans son bol, ou le menton dans les mains, en attendant le verdict. »

« Ma mère vouvoyait également la demoiselle de Numidie, cet oiseau élégant et étonnant qui vivait dans notre appartement, et promenait en ondulant son long cou noir, ses houpettes blanches et ses yeux rouge violent, depuis que mes parents l’avaient ramenée d’un voyage je ne sais où, de leur vie d’avant. Nous l’appelions « Mademoiselle Superfétatoire » car elle ne servait à rien, sauf à crier très fort sans raison, faire des pyramides rondes sur le parquet, ou à venir me réveiller la nuit en tapant à la porte de ma chambre de son bec orange et vert olive. »

Marjolaine

Publié dans Conseils de lecture

Partager cet article

Repost 0

Livres lus en mars 2016

Publié le par musy

bilan lectures mars

bilan lectures mars

Romans  adultes :

Room de Donoghue *

La revanche de Grisham #

Danseur de McCann *

Wilt 1 de Sharpe

Wilt 2 de Sharpe

Il est de retour de Vermes *

BD adultes :

Olympes de Gouges de Catel

Le mangeur d'or (Undertaker T.1) de Dorison

L’étrange vie de Nobody Owens T.2 de Gaiman

1ère époque 1914-1915 (Matteo T.1) de Gibrat

2e époque 1917-1918 (Matteo T.2) de Gibrat

3e époque Août 1931 (Matteo T.3) de Gibrat

Cinémastrock T.1 de Gotlib

Facteur pour femmes de Guyot

Platon la gaffe de Jul

Le roi perdu (Golias T.1) de Le Tendre

La fleur de souvenir (Golias T.2) de Le Tendre

L’élixir de Jouvence (Golias T.3) de Le Tendre

Au-revoir là-haut de Metter

Romans jeunesse :

L’été de quatre sœurs, de deux lapins et d’un garçon très intéressant (Les Penderwick T.1) de Birdsall

La rentrée de quatre filles, d'un papa célibataire adoré et de nombreuses amoureuses (Les Penderwick T.2) de Birdsall

4 sœurs à New-York de Rigal –Goulard #

 (L’* indique une critique de lecture présente sur mon blog)

(# indique que je possède ce livre et que je peux vous le prêter)

Marjolaine

PS merci à MamzelleCarneto pour le guide de New-York et à Capucine pour le mug !

Publié dans Actu

Partager cet article

Repost 0