Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Livres lus en janvier 2017

Publié le par musy

bilan lectures janvier

bilan lectures janvier

Romans adultes :

Des hommes de peu de foi de Butler

Le reste de leur vie de Didierlaurent

La vengeance des mères de Fergus #

Beignets de tomates vertes* de Flagg

Le mystère Henri Pick de Foenkinos

Nanny le journal d’une baby-sitter de McLaughlin

Mr le curé fait sa crise de Mercier

L’étrange bibliothèque de Murakami

Sortie parc gare d’Uebo de Yu

Théâtre adultes :

Le plus beau jour de Foenkinos

Polars adultes :

Une main encombrante de Mankell

Remède de cheval (Agatha Raisin enquête T.2) de M.C Beaton

BD adultes :

Axolot T.1 de Baud

Le kid de l’Oklahoma de Berlion

Le prédicateur de Bocquet

La vraie vie de Cadène

Lo de Durbiano

Gaston Lagaffe T.2 de Franquin

Poulpe Fiction (Silex and the city T.7) de Jul

Munch avant Munch de Marras

Emilie voit quelqu’un de Rojzman

Tout se mérite de Voutch

Dans la forêt sombre et mystérieuse de Winshluss

Un bruit étrange et beau de Zep

Mangas adultes

Ritournelle d’Ikebe

L’oiseau bleu de Murakami

Le maître des livres T.10 de Shinohara #

Père & fils T.1 de Tagawa

Dédale T.1 de Takamichi

Comics Adultes :

Sweet tooth T.2 de Lemire

Romans jeunesse :

Leïla ou la mémoire des roses (J’aime Lire) de Biondi

Le génie du bigoudi (J’aime Lire) de Bouchard

Amies et rivales (20 allée de la danse T.1) de Boufety

Graine de Monstre (J’aime Lire) de Murail

Simple de Murail *

Amandine Malabul, sorcière maladroite de Murphy

Amandine Malabul, la sorcière ensorcelée de Murphy

Amandine Malabul, la sorcière a peur de l’eau de Murphy

Horrible Henri T.1 de Simon

Joyeux Noël (Horrible Henri T.6) de Simon

Albums jeunesse :

Moi, j’aime quand maman… d’Alméras

Les listes de Wallace de Bottner

Ouragan de Bougeault

Calinours fait la fête de Bratin

Grand loup & petit loup : une si belle orange de Brun-Cosme

Une nuit à la bibliothèque d’Okada

Conte jeunesse :

La véritable histoire du petit chaperon rouge et de son chat Marcel de Perrier

BD jeunesse :

Les grands lointains (Ninn T.2) de Darlot

Le jardin de minuit d’Edith

Héros (Supers T.2) de Maupomé

Mangas jeunesse :

Arte T.1 d’Ohkubo

Arte T.2 d’Ohkubo

Marjolaine

Publié dans Actu

Partager cet article

Repost 0

Simple de Marie-Aude Murail

Publié le par musy

Simple Murail Ecole des Loisirs

Simple Murail Ecole des Loisirs

Le livre :

Barnabé, dit « Simple » en raison de son handicap mental, vit avec son frère Kléber depuis qu’il refuse d’aller en institution. Son meilleur ami s’appelle « Monsieur Pinpin », un lapin en peluche qui est vivant seulement quand il est avec lui. Kléber doit faire ses études, gérer Simple et ses propres histoires d’amours… pas simple !

Autour du livre :

J’ai lu ce livre, proposé par Magali, dans le cadre du Prix de mon groupe de lectrices.

J’ai beaucoup aimé ce livre jeunesse qui touche au cœur par son humanité, son humour et ses personnages attachants. Le thème du handicap mental est traité avec beaucoup de tendresse et de délicatesse.

Simple est très attachant, certes, c’est un esprit d’enfant fantasque dans le corps d’un jeune homme de 22 ans, mais il révèle les autres à eux-mêmes. Il sait faire preuve d’humour même quand les situations sont compliquées.

Le lapin de Simple prend vie devant les yeux du lecteur quand Simple et Monsieur Pinpin sont seuls. Sorte de double de Simple, il l’encourage à braver les interdits, à exprimer ses émotions et à vivre sa vie.

Marie-Aude Murail est une auteur jeunesse qu’on ne présente plus, dont j’ai beaucoup aimé les romans parus pour certains dans la revue J’aime Lire (Bayard) : « Graine de monstre », «Peau de rousse », et d’autres séparément « Miss Charity »...

« Simple » a reçu beaucoup de prix :

· Prix SNCF 2005 du livre de jeunesse,

· Prix des lycéens allemands 2006 (Leipzig, 17 mars 2006),

· Prix Farniente « deux baskets » (Charleroi, 25 mars 2006),

· Prix littéraire des collégiens (Compiègne, 5 mai 2006),

· Prix littérature jeunesse 2006 (Cholet, 11 mai 2006),

· Prix Ados de la ville de Rennes/Ille-et-Vilaine 2006 (7 juin 2006),

· Prix Escapages « ados » (Indre, 18 mai 2006),

· Prix Plaisirs de lire 2006 (Yonne),

· Prix des lycéens allemands 2007 (Leipzig),

· Deutscher Jugendliteraturpreis - Preis der Jugendjury (salon de Francfort, 17 octobre 2008, traducteur : Tobias Scheffel, éditeur : Fischer Schatzinsel Verlag),

· Goldenen Bücherwurm 2008 (Kinder-Akademie Fulda, 1er octobre 2008),

· Hörbuchpreis der Landeshauptstadt Wiesbaden 20091 (infos Wikipedia)

Marie-Aude Murail est une écrivain française née en 1954.

Un livre à lire en écho à « Gaby, mon copain » de Nicole Scheegans, J’aime Lire qui aborde aussi le thème du handicap mental de manière douce.

La citation :

« Il allait se déguiser en prince et il apparaîtrait au milieu de la fête. Dès que leur décision fut prise, simple et monsieur Pinpin devinrent très, très rusés. Ils se faufilèrent à la cuisine et volèrent un grand couvercle pour le bouclier du prince. Dans ses jouets, Simple avait une couronne de la galette des rois et une cape de Zorro. Monsieur Pinpin mit la cravate pour le cas où une madame Pinpin aurait été conviée au bal de la cour. »

Marjolaine

Publié dans Livres jeunesse

Partager cet article

Repost 0

La vengeance des mères de Jim Fergus

Publié le par musy

Fergus mères Cherche Midi indiens

Fergus mères Cherche Midi indiens

Le livre :

Nous les avions laissées en pleine bataille contre les soldats de l’armée américaine dans « Mille femmes blanches ». Quelque femmes ont survécu au massacre : Gertie, la forte femme, les jumelles rousses irlandaises Margaret et Susan Kelly … Elles décident de venir en aide à un groupe de femmes qu’on vient d’envoyer pour continuer le programme d’intégration voulu par le président Grant, à savoir donner des femmes blanches en mariage à des indiens Cheyenne… Gertie, Margaret et Susan, blessées dans leurs chairs et dans leurs âmes d’avoir perdu leurs bébés au cours du combat veulent « la vengeance des mères »…

Autour du livre :

J’avais beaucoup aimé « Mille femmes blanches » de Jim Fergus, lu y’a plusieurs années et relu en 2015 dans le cadre de mon club de lectrices. J’ai donc été ravie de recevoir « la vengeance des mères » par mes parents pour noël !

J’ai été très contente de retrouver des personnages de femmes très attachantes comme les sœurs Kelly, Gertie et quelques autres et d’apprivoiser de nouveaux personnages : Molly l’écossaise, Pretty Nose (qui a vraiment existé et dont la photo est en couverture du livre et qui a participé la bataille de Little Bighorn contre le général Custer)…

Ces femmes sont courageuses, drôles, touchantes et déterminées. On sent « l’affection » de Jim Fergus pour ces personnages de papier qui semblent si vivants sous sa plume.

Ce livre est toujours aussi passionnant car il évoque les coutumes indiennes, leurs légendes, leurs armes, leurs espoirs et leurs combats. Le temps de quelques pages, on voyage avec ces femmes blanches et ces tribus indiennes dans l’Amérique d’autrefois.

Le récit alterne les journaux de Margaret Kelly et Molly McGill qui permettent de varier les voix qui racontent l’histoire.

Ce roman pourrait constituer un bon film. Je vous recommande donc la lecture de « Mille femmes blanches » et de « la vengeance des mères. »

Jim Fergus est un écrivain américain né en 1950, dont j'ai apprécié aussi les romans "La fille sauvage", "Chrysis"

Cet été, je suis allée avec mon fiancé au Canada. Nous avons pu visiter le Musée amérindien de Mashteuiatsh à Robertval. La guide, descendante d’une mère indienne et d’un père italien, nous a fait voyager dans le temps, par la découverte des coutumes indiennes, des objets du quotidien, des rituels et nous a sensibilisé à la cause des indiens d’aujourd’hui, voulant transmettre leur héritage culturel et devant s’intégrer dans le Canada d’aujourd’hui. C’était passionnant !

Découvrez la vidéo de la Grande Librairie où Jim Fergus parle de "la vengeance des mères".

La citation :

« Mais les Cheyennes se considèrent comme une nation. Les Lakotas, également, se considèrent comme une nation. Comme ils sont ici depuis bien plus longtemps que nous, ils croient avoir le droit inaliénable de continuer à vivre sur cette terre que leurs ancêtres ont parcouru pendant mille générations. J’ajoute que votre gouvernement, qui en réclame maintenant la propriété, la leur avait accordé par un traité. Ils se sont battus aujourd’hui avec férocité et ténacité, comme vous dites, pour la simple raison qu’ils défendent leur pays envers et contre tout. Ce pays n’est ni le vôtre, ni le mien, ni celui des Etats-Unis d’Amérique. C’est le leur. »

Marjolaine

Publié dans Conseils de lecture

Partager cet article

Repost 0