Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

25 articles avec livres jeunesse

La pâtisserie Bliss de Kathryn Littlewood

Publié le par musy

pâtisserie Bliss Littlewood Pocket Jeunesse

pâtisserie Bliss Littlewood Pocket Jeunesse

Le livre :

Rosemary Bliss, 10 ans, vit dans la petite ville de Calamity de Falls avec sa famille qui tient une pâtisserie. La pâtisserie Bliss n’est pas ordinaire : ses douceurs sucrées ont le don de changer la vie des clients de la ville. Mais un jour, les parents de la petite fille doivent s’absenter, laissant le précieux livre de recettes de magie de la famille sous la surveillance de leurs enfants. Un soupçon de magie rôde en cuisine…

Autour du livre :

La couverture, illustrée par Bruno Lacopo, m’a attirée.

Et puis de la pâtisserie et de la magie, cela ne peut être qu’un bon mélange !

J’ai beaucoup aimé cette histoire qui passionnera les gourmands, petits (à partir de 9 ans) et grands. On s’attache très vite à l’héroïne et à sa fratrie. Ce livre donne faim et donne envie de le lire avec des pâtisseries à portée de main.

On suit avec plaisir Rosemary dans ses aventures (une trilogie) : (Pâtisserie Bliss (tome 1), Une pincée de magie (tome 2), Magie à croquer (tome 3).

Un livre à lire en écho avec « la potion magique de Georges Bouillon » de Roald Dahl, plein de nourriture, de magie et d’humour.

Kathryn Littlewood est une écrivain, comédienne américaine.

« La pâtisserie Bliss » est son premier roman.

Une très belle découverte de cet auteur !

Découvrez une petite présentation vidéo de ce livre, décrit comme « le Harry Potter de la pâtisserie » (à la minute 3,36 de la vidéo) par le libraire Gérard Collard sur le site Allodocteurs, qui fait aussi des critiques de livres en rapport avec la nourriture / santé.

Les citations :

« Rosemary Bliss venait tout juste d’avoir dix ans, cet été-là, quand la première fois elle vit sa mère introduire dans la pâte à gâteau un éclair sans tonnerre. C’est là qu’elle sut, sans l’ombre d’un doute, que ses parents pratiquaient la magie à la pâtisserie Bliss. »

« Lorsque Mme Rizzle, la chanteuse d’opéra, s’était retrouvée trop enrouée pour répéter le spectacle musical Oklahoma ! au théâtre de Calamity Falls, Céleste lui avait apporté des Cookies chantants au gingembre. Rose avait acheté au marché des racines de gingembre et Albert s’était chargé de recueillir le chant d’un rossignol-la nuit, forcément. Et en Allemagne. »

Marjolaine

La pâtisserie Bliss de Kathryn LittlewoodLa pâtisserie Bliss de Kathryn Littlewood

Publié dans Livres jeunesse

Partager cet article

Repost 0

Les mémoires d'un chien de Lois Lowry

Publié le par musy

chien Lowry Ecole des Loisirs

chien Lowry Ecole des Loisirs

Le livre :

Il est classe, a le sens du goût, de la famille et fait des poèmes. Un jour sa mère abandonne la petite famille… Alors, troublé, Berger décide de partir vers son destin de chien…

Autour du livre :

J’ai eu envie de lire ce lire, amusée par le titre « Mémoires d’un chien » et par la tête moqueuse du chien sur la couverture du livre (illustration de Catharina Valckx).

J’aime beaucoup les romans de Lois Lowry : la série "Anastasia Krupnik", les "Willoughby", "le passeur"... toujours plein d’humour, de fantaisie et développant un univers original qui plaît aux petits et grands.

J’ai beaucoup aimé ce roman plein d’humour et de fantaisies où le narrateur est le chien imaginé par Lois Lowry. On rit beaucoup des aventures de ce canidé fier de lui qui observe son univers avec humour.

Un roman à lire en écho à « Mémoires d’un âne » de la Comtesse de Ségur qui conte les aventures de l’âne Cadichon.

Un sketch à écouter en écho au roman de Lowry : « Mon chien c’est quelqu’un » de Raymond Devos. Un humoriste littéraire que j’aime beaucoup et dont j’ai beaucoup lu de sketchs (livre donné par mon parrain) et  écouté en version audio.

Lois Lowry est une écrivain américaine née en 1937.

La citation :

« Je suis né dans le caniveau et j’ai grandi dans la pauvreté. Abandonné par mes parents, j’ai dû voler et mendier pour survivre. Puis, grâce à la chance et aux circonstances, le tout associé (excusez mon immodestie) à un esprit vif et à une magnifique apparence, je suis parvenu aux sommets splendides que sont la célébrité et la richesse. Finalement, je me suis retiré à la campagne pour y mener une vie paisible, entouré des miens. »

« C’était, de fait, une belle chienne. Il y avait sans doute quelque colley parmi ses ancêtres. Elle avait le nez aristocratique d’un colley délicat_je ne nomme personne, mais vous savez tous à qui je pense- mais, contrairement aux colleys, maman avait une fourrure ambre aux boucles charmantes. Je suis né avec ces mêmes boucles naturelles et abondantes. Mes deux frères, moins favorisés physiquement, avaient le poil raide, et ma sœur- nous l’appelions Brindille-avait malheureusement le pelage clairsemé et une tache sur l’épaule. »

Marjolaine

Publié dans Livres jeunesse

Partager cet article

Repost 0

Simple de Marie-Aude Murail

Publié le par musy

Simple Murail Ecole des Loisirs

Simple Murail Ecole des Loisirs

Le livre :

Barnabé, dit « Simple » en raison de son handicap mental, vit avec son frère Kléber depuis qu’il refuse d’aller en institution. Son meilleur ami s’appelle « Monsieur Pinpin », un lapin en peluche qui est vivant seulement quand il est avec lui. Kléber doit faire ses études, gérer Simple et ses propres histoires d’amours… pas simple !

Autour du livre :

J’ai lu ce livre, proposé par Magali, dans le cadre du Prix de mon groupe de lectrices.

J’ai beaucoup aimé ce livre jeunesse qui touche au cœur par son humanité, son humour et ses personnages attachants. Le thème du handicap mental est traité avec beaucoup de tendresse et de délicatesse.

Simple est très attachant, certes, c’est un esprit d’enfant fantasque dans le corps d’un jeune homme de 22 ans, mais il révèle les autres à eux-mêmes. Il sait faire preuve d’humour même quand les situations sont compliquées.

Le lapin de Simple prend vie devant les yeux du lecteur quand Simple et Monsieur Pinpin sont seuls. Sorte de double de Simple, il l’encourage à braver les interdits, à exprimer ses émotions et à vivre sa vie.

Marie-Aude Murail est une auteur jeunesse qu’on ne présente plus, dont j’ai beaucoup aimé les romans parus pour certains dans la revue J’aime Lire (Bayard) : « Graine de monstre », «Peau de rousse », et d’autres séparément « Miss Charity »...

« Simple » a reçu beaucoup de prix :

· Prix SNCF 2005 du livre de jeunesse,

· Prix des lycéens allemands 2006 (Leipzig, 17 mars 2006),

· Prix Farniente « deux baskets » (Charleroi, 25 mars 2006),

· Prix littéraire des collégiens (Compiègne, 5 mai 2006),

· Prix littérature jeunesse 2006 (Cholet, 11 mai 2006),

· Prix Ados de la ville de Rennes/Ille-et-Vilaine 2006 (7 juin 2006),

· Prix Escapages « ados » (Indre, 18 mai 2006),

· Prix Plaisirs de lire 2006 (Yonne),

· Prix des lycéens allemands 2007 (Leipzig),

· Deutscher Jugendliteraturpreis - Preis der Jugendjury (salon de Francfort, 17 octobre 2008, traducteur : Tobias Scheffel, éditeur : Fischer Schatzinsel Verlag),

· Goldenen Bücherwurm 2008 (Kinder-Akademie Fulda, 1er octobre 2008),

· Hörbuchpreis der Landeshauptstadt Wiesbaden 20091 (infos Wikipedia)

Marie-Aude Murail est une écrivain française née en 1954.

Un livre à lire en écho à « Gaby, mon copain » de Nicole Scheegans, J’aime Lire qui aborde aussi le thème du handicap mental de manière douce.

La citation :

« Il allait se déguiser en prince et il apparaîtrait au milieu de la fête. Dès que leur décision fut prise, simple et monsieur Pinpin devinrent très, très rusés. Ils se faufilèrent à la cuisine et volèrent un grand couvercle pour le bouclier du prince. Dans ses jouets, Simple avait une couronne de la galette des rois et une cape de Zorro. Monsieur Pinpin mit la cravate pour le cas où une madame Pinpin aurait été conviée au bal de la cour. »

Marjolaine

Publié dans Livres jeunesse

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>